Nous sommes tous faits de sentiments et d’émotions, ce qui fait de nous des êtres humains et c’est plutôt une bonne nouvelle !
Alors pourquoi est-ce si difficile parfois de gérer ses émotions désagréables au quotidien comme la peur, la colère ou la tristesse ?

Les émotions désagréables sont de formidables outils de connaissance de soi mais lorsque nous ne savons pas les décoder, elles peuvent vite nous submerger et prendre toute notre énergie.

Elles se traduisent par des manifestations physiques et mentales : C’est alors que sensations et discours intérieur se manifestent.
Lorsque l’intensité et la fréquence de nos émotions désagréables sont trop importantes dans notre quotidien, cela nous empêche de vivre normalement. Il est donc important d’apprendre à les gérer pour mieux les comprendre et pouvoir agir plutôt que de subir.

Mon accompagnement en sophrologie permet un déroulement progressif de ces étapes en fonction de votre rythme et de votre vécu.

Chaque émotion est abordée avec une méthodologie et des outils adaptés, nous pouvons plus simplement identifier 4 étapes clés :

  • Je prends conscience du lien que j’entretiens avec mes émotions
  • J’apprends à abaisser l’intensité de mes émotions désagréables
  • Je comprends le message qui se cache derrière chacune de mes émotions et ainsi j’identifie mes besoins
  • Je mets en place des comportements adaptés

A l’aide de différentes techniques et outils que vous pouvez réutilisez dans votre quotidien, je vous accompagne vers une reconsidération de vos émotions en redécouvrant leur utilité, les contextes d’apparition, les façons de les identifier et de les appréhender.

Nous avons tous les mêmes émotions et pourtant chaque message envoyé est propre à chaque individu et à son vécu.
C’est pourquoi chaque accompagnement est adapté aux besoins de la personne, en fonction de sa problématique, de son environnement et de son état d’esprit.
Pour en savoir plus, n’hésitez à me contacter pour un accompagnement sur mesure au plus près de vos besoins.

« La source des émotions est en nous et non pas dans les événements qui les provoquent »

H. Boucher